Université Saint-Louis - Bruxelles
|
Mois précédent 2017 Juin Mois suivant
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
             
Thème : Philosophie

"Variations autour de l'idée de transcendental: spiritualité et métaphysique à l'âge de l'Anthropocène", une conférence de Dominique Bourg


Chaires de philosophie
Organisées par l' Université Saint-Louis - Bruxelles
Orateur(s) : Dominique Bourg - Université de Lausanne

Du 12 juin 2017 au 13 juin 2017 : 9h30 - 12h30 et 14h - 17h

Dans le cadre des Chaires de philosophie de l'Ecole des sciences philosophiques et religieuses

L’inscription culturelle de l’idée d’Anthropocène relève du fait accompli. L’intérêt de cette catégorie dépasse de loin le sort que lui réservera la commission internationale de stratigraphie. Les grands enjeux de l’époque viennent en effet y prendre forme. Dominique Bourg proposera dans le cadre de cette chaire d’éclairer certains de ces enjeux en recourant à la catégorie de transcendantal, en la pliant à des usages atypiques. On commencera à s’intéresser à la généalogie de ce que Lynn White appelait la « crise écologique », qui conduira à ce qu’on appelle désormais Anthropocène. On verra que s’y est joué une mutation de notre relation au donné, que peut éclairer un jeu croisé des catégories de transcendantal et de spiritualité. Les dommages et les crimes à l’ère de l’Anthropocène apparaitront pouvoir relever eux-mêmes de la catégorie du transcendantal. Enfin, de façon plus tâtonnante, on finira par s’interroger sur les conditions de possibilité terreuses de la pensée en général.

Dominique Bourg, philosophe, est professeur ordinaire à la Faculté des géosciences et de l'environnement de l’Université de Lausanne. Depuis une trentaine d’années ses travaux concernent le vaste champ des études environnementales. Il s’est plus précisément intéressé à la question des risques et au principe de précaution en mettant en lumière l’idée de dommages transcendantaux. Il s’est également préoccupé des fondements et exigences propres aux stratégies de dématérialisation et à l’économie circulaire. Enfin ses recherches ont aussi concerné les aspects institutionnels de la durabilité forte et les conditions à l’écologisation de la société. Il s’intéresse aussi désormais aux relations entre la catégorie de spiritualité et la mise en forme de nos relations à la nature. Il est ou a été membre de différentes institutions et commissions et notamment de la Commission Coppens chargée de préparer la Charte de l’environnement désormais adossée à la Constitution française. Il est vice-président de la Fondation Nicolas Hulot. Il a reçu le prix du Promeneur solitaire (2003) et le prix Veolia du livre de l’environnement (2015).
Il a notamment publié une vingtaine d'ouvrages parmi lesquels : Transcendance et discours (Cerf, 1985), L’homme artifice (Gallimard, 1996), Parer aux risques de demain – Le principe de précaution, avec Jean-Louis Schlegel (Seuil, 2001), Perspectives on Industrial Ecology (Greenleaf Publishing, 2003), Conférences de citoyens, mode d’emploi avec Daniel Boy (Editions Descartes &Cie-Charles Léopold Meyer, 2005), Vers une démocratie écologique. Le citoyen, le savant et le politique, avec K. Whiteside, (Seuil, 2010), Pour une 6ème République écologique, D. Bourg et alii, (Odile Jacob, 2011), Du risque à la menace. Penser la catastrophe, codirection avec P.B. Joly et A. Kaufmann (PUF, 2013), La pensée écologique. Une Anthologie, avec Augustin Fragnière (PUF, 2014) et Dictionnaire de la pensée écologique, avec Alain Papaux (PUF, 2015).
 

pdf Contact : M. Laurent Van Eynde  BER
pdf Document : Affiche-programme
pdf Lieu : Salle de Réunion : P61
Université Saint-Louis
Bld du Jardin Botanique 43
1000 Bruxelles