Université Saint-Louis - Bruxelles
|
Thème : Centres de recherche

Chercheur.e à temps plein (3 ans), projet « lutter contre l’échec, repenser la relation pédagogique »


Date limite de candidature : 29 mars 2019
Catégorie : Chercheur-chercheuse

Par décision du 21 décembre 2018, le Conseil d'administration de l'Université Saint-Louis - Bruxelles déclare ouverte la vacance d'un poste d’assistant.e de recherche à temps plein, pour un mandat de 3 ans.

Date d'entrée en fonction : 1er juillet 2019

Activités de recherche

La personne engagée intégrera le projet de recherche « lutter contre l’échec, repenser la relation pédagogique », sous-tendu par un document de travail d’une trentaine de pages dont le résumé exécutif est en annexe. Elle travaillera sous la direction de Nicolas Marquis et de Karine Dejean, dans le cadre du Centre d’anthropologie, sociologie, psychologie – études et recherches (CASPER) et du Service d’orientation et d’aide à la réussite (SOAR).

Financé par l’université Saint-Louis – Bruxelles, le projet « lutter contre l’échec, repenser la relation pédagogique » développera une ambitieuse posture de diagnostic-recherche-action, en abordant la question de l’échec et des parcours étudiants à partir des évolutions de la relation enseignants-étudiants ainsi que des transformations du jeu complexe d’attentes et de revendications réciproques qu’elle engage. Outre le développement de connaissances sur les publics étudiants, le projet visera à identifier les marges de manœuvre permettant une action concrète sur les sujets visés et les dispositifs pertinents à cette fin tant au niveau du soutien à la réussite que des stratégies d’enseignement.

Le projet comportera des enquêtes quantitatives (questionnaires, récolte de données administratives, analyses longitudinales et multivariées) ainsi que qualitatives (entretiens semi-directifs, récits de vie, méthodes d’analyse en groupe). Il suivra sur trois ans une cohorte d'étudiants primo-inscrits à l'USL-B et impliquera également les membres des personnels académique, scientifique et administratif.

Qualifications requises

Les candidat.e.s à ce poste doivent être titulaires, au minimum, d'un diplôme de 2ème cycle (Master) en Sociologie et/ou anthropologie, en Psychologie, en Sciences de l’éducation (ou assimilés à ces trois disciplines) sans pour autant disposer d’un titre de docteur.

De façon générale, les candidat.e.s pour ce poste feront preuve d’une maîtrise des processus de la recherche en sciences humaines et sociales, d’un profil alliant méthodologies quantitatives et qualitatives, d’un intérêt pour les questions pédagogiques (une expérience de l'encadrement pédagogique dans l'enseignement universitaire constituera un atout), de capacités d’initiative et de leadership, comme d’aptitudes à travailler en équipe compte tenu de la vocation fédérative du projet à l’échelle de l’université. Les candidat.e.s disposeront également de qualités humaines leur permettant d’aborder avec les précautions et le tact nécessaires les interactions avec les différents acteurs de ce processus d’enquête.

En particulier, les candidat.e.s devront au minimum faire état des éléments suivants :

  • Au niveau de la maîtrise des processus de la recherche en sciences humaines et sociales, la capacité à construire et rendre opératoire un schéma hypothético-déductif de recherche.
  • Au niveau des techniques d’enquêtes quantitatives
    • Une connaissance approfondie des enjeux de l’enquête par questionnaire, de la gestion de base de données (fusion, encodage, transformation de variables,…)
    • Une excellente maîtrise des techniques d’analyses statistiques bi- et multivariées
    • Une excellente capacité à mettre en forme, graphiquement et en texte, les résultats de ces analyses de façon tant scientifique que vulgarisée.
  • Au niveau des techniques d’enquête qualitatives
    • Une maîtrise des techniques de l’entretien semi-directif, du récit de vie et de la méthode d’analyse en groupe (MAG).
    • Une maîtrise des techniques d’analyses de contenu de matériau qualitatif
  • Au niveau des compétences communicationnelles et bureautiques
    • Une excellente maîtrise active du français, maîtrise passive de l’anglais
    • Une excellente capacité rédactionnelle (une expérience dans la rédaction de rapport de recherches ou d’autres productions scientifiques est par ailleurs souhaitée)
    • Une excellente capacité à s’exprimer en public, à mener des réunions, à intéresser à la rechercher et à communiquer à propos de celle-ci.
    • Une excellente maîtrise de la suite Office, du programme statistique SPSS (la maîtrise d’autres programmes permettant, par exemple, l’analyse multiniveau constitue un atout), ainsi que d’un programme d’analyse de matériau qualitatif (type Nvivo).

Les dossiers de candidature, comprenant une lettre de motivation et un CV (en ce compris la liste des publications éventuelles), seront adressés par courrier postal au Recteur de l'Université Saint-Louis - Bruxelles, M. le Professeur Pierre Jadoul. Une copie sera également adressée par mail au co-directeur du CASPER, M. le professeur Nicolas Marquis  (nicolas.marquis@usaintlouis.be), ainsi qu’à la responsable du SOAR, Mme la professeure Karine Dejean (karine.dejean@usaintlouis.be).

Pour tout renseignement complémentaire, s'adresser au professeur Nicolas Marquis (nicolas.marquis@usaintlouis.be).