Université Saint-Louis - Bruxelles
|
Mois précédent 2023 Février Mois suivant
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        
Thème : Philosophie

Relations et vulnérabilité


Chaire de philosophie
Organisée par l' Ecole des sciences philosophiques et religieuses de l'Université Saint-Louis - Bruxelles

Du 30/05/2023 au 31/05/2023 : De 09h30 à 17h

Chaire de philosophie de Philippe Sabot (Université de Lille) 

Philippe Sabot est professeur de philosophie contemporaine et sciences humaines à l’Université de Lille, membre de l’Unité mixte de recherche Savoirs, textes, langage (CNRS-Université de Lille), président du Centre Michel Foucault. Ses recherches se développent autour de trois axes principaux : un axe impliquant l’étude philosophique de textes littéraires ou d’œuvres de fiction ; un axe concernant des études menées sur ou à partir de Foucault et relatives à l’identité, la vérité, le sujet et le pouvoir ; enfin, un axe de recherches mettant au premier plan un questionnement éthique et politique sur la vulnérabilité (envisagée notamment à partir de l’apport d’une clinique médicale et sociale).

Parmi ses publications récentes, on mentionnera : Michel Foucault, Phénoménologie et psychologie (édition critique), Gallimard-Le Seuil, 2021 ; « Vie, violence, pouvoir. Figures et frontières de la biopolitique », dossier de la revue Materiali Foucaultiani (vol. VIII, n°15-16, 2021) ; Discours et politiques de l’identité, à partir de Michel Foucault (P. Sabot, dir.), Presses universitaires du Septentrion, 2022 ; L’Anthropocène, une époque pour les transitions ? Dialogue avec C. Larrère, Presses universitaires du Septentrion, 2022.

 

Argumentaire

Placer la chaire sous le titre « relations et vulnérabilité » signifie deux choses. Tout d’abord, nous faisons l’hypothèse que Foucault lui-même n’a eu de cesse de penser des relations ou à partir des relations (ce qui autorise à qualifier sa démarche de relationaliste). Mais nous souhaitons également prendre appui sur cette thématique des relations et sur ce mode de pensée relationaliste pour explorer à partir de là certaines dimensions d’une problématique contemporaine particulièrement féconde, celle de la vulnérabilité – en tant que cette vulnérabilité affecte des sujets confrontés les uns aux autres, exposés à la violence, à la maladie ou à la mort, ou encore aux prises avec un monde environnant qui apparaît lui-même comme vulnérable. La vulnérabilité enregistre d’une certaine manière que nous sommes en relation les uns avec les autres, que notre identité, notre capacité d’action, la reconnaissance de ce que nous sommes ou prétendons être passent par cette relation (active ou passive, choisie ou subie, intense ou défaillante) avec d’autres ainsi qu’avec des discours, des pratiques, des institutions qui dessinent le champ d’une exposition continue à des instances de limitation de notre pouvoir d’agir et d’être.

Foucault ne s’est pas emparé directement de cette notion de vulnérabilité qui a émergé dans les sciences sociales dans les années 1990. Il ne s’agit donc pas pour nous de relire Foucault à la lumière de questionnements actuels sur la vulnérabilité. Nous souhaitons plutôt montrer comment certains concepts, certains modes de problématisation liés à la conception relationnelle du pouvoir, aux formes de subjectivation qui en découlent ou encore aux considérations sur les résistances à construire et les luttes à mener, peuvent nous éclairer sur les enjeux éthico-politiques d’une pensée des relations et d’une vie en relations, toujours prise dans des relations de pouvoir mais susceptible de les transformer en s’efforçant de modifier sa relation à soi et aux autres dans un monde lui-même en transformation.

Lire la suite

 

Vers la page et le programme complet des activités de l'École des sciences philosophiques et religieuses pour l'année 2022-2023. 

Renseignements: espr@usaintlouis.be

 

pdf Lieu : Salle de Réunion : P61
Université Saint-Louis
Bld du Jardin Botanique 43
1000 Bruxelles