Université Saint-Louis - Bruxelles
|
Thème : NC

Chercheur.e postdoctorant.e pour une durée de 3 ans (projet ARC : Actions de Recherche Concertées - AutonomiCap et l’Université Saint-Louis – Bruxelles)


Date limite de candidature : 15 février 2021
Catégorie : Chercheur - Chercheuse

Dans le cadre du projet ARC (Actions de Recherche Concertées) AutonomiCap, « L’autonomie à l’épreuve du handicap, le handicap à l’épreuve de l’autonomie », l’Université Saint-Louis – Bruxelles recrute un.e chercheur.e postdoctorant.e pour une durée de 3 ans (2021-2024).

Profil du poste : post-doctorat de 3 ans

Entrée en fonction entre le 1er mai et le 1er septembre 2021. La personne retenue se verra offrir un contrat à temps plein d’une durée de 3 ans. L’encadrement de ce mandat post-doctoral sera prioritairement assuré par Valérie Aucouturier (philosophe) et Yannick Vanderborght (politiste), en concertation avec les autres co-promoteurs de la recherche collective.

La personne recrutée mènera des recherches à la croisée de la philosophie et des sciences sociales et juridiques. Celles-ci prendront appui sur les recherches doctorales déjà entamées dans le cadre du projet Actions de Recherche Concertées (ARC) AutonomiCap et viendront les alimenter. La personne recrutée contribuera également à la préparation et à l’organisation d’événements scientifiques, ainsi qu’à la valorisation des résultats des recherches menées, sous diverses formes (publications et communications scientifiques, contacts avec les professionnels du champ, interventions dans le débat public).

Le projet AutonomiCap

Le projet ARC AutonomiCap porte sur la façon dont la montée en puissance des références à l’autonomie transforme les objectifs et les modalités des politiques publiques à l’égard des personnes en situation de handicap.

Le projet est porté par une équipe interdisciplinaire de l’Université Saint-Louis - Bruxelles, qui réunit trois doctorant.e.s (Sophie De Spiegeleir – anthropologue, membre du Casper et du CESIR ; Noémie Rimbourg – anthropologue, membre du Casper et du CESIR ; Louis Triaille – juriste, membre du Circ et du Grepec) et les six promoteurs du projet (Valérie Aucouturier – philosophe, membre du Centre Prospéro ; Yves Cartuyvels – juriste et criminologue, membre du Grepec et du CESIR ; Abraham Franssen – sociologue, membre du CESIR ; Isabelle Hachez – juriste, membre du Circ ;  Nicolas Marquis – sociologue, membre du Casper ; Yannick Vanderborght – politiste, membre du CReSPo).

Il a débuté à l’automne 2019 autour de trois axes principaux, qui font l’objet des trois recherches doctorales en cours :

- l’analyse des critères d’évaluation et de mesure du degré de handicap chez les personnes sollicitant des aides publiques.

- la mesure de la capacité des auteurs d’infraction atteints de trouble mental et internés à « s’autonomiser » (dans le contexte de la « libération à l’essai »).

- l’analyse du flou juridique qui entoure les notions d’autonomie, d’autonomisation et de handicap (article 19 de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées) et de ses conséquences sur la question de la « désinstitutionnalisation » des personnes handicapées.

Pour plus de détails sur le projet, les événements passés, les doctorats en cours et les co-promoteurs : https://autonomicap-usaintlouis.org/

Objet de la recherche postdoctorale

La recherche postdoctorale s’inscrira prioritairement dans deux axes complémentaires du projet AutonomiCap, qui concernent, d’une part, une analyse des concepts d’autonomie et de handicap à la lumière de leurs usages observés sur le terrain et dans les textes de droit sur lesquels portent les recherches doctorales en cours, et d’autre part, une enquête prospective sur la façon dont le passage d’un modèle protectionnel à un modèle promouvant l’autonomie modifie les référentiels de l’action publique.

Au cœur des questions traitées dans le cadre du projet figure un ensemble d’enjeux conceptuels qui appellent une analyse critique de nature philosophique. Cette analyse sera menée par la personne recrutée, avec l’appui des co-promoteurs. Elle mobilisera non seulement des ressources théoriques, mais également le matériau progressivement accumulé dans les trois thèses. La recherche post-doctorale visera à interroger les liens entre les concepts d’autonomie et de handicap, notamment dans leurs rapports aux institutions, aux notions de sujet et d’agent, à la question des circonstances de l’action et des limites de l’agir, à la question des normes de l’autonomie et de la responsabilité mais aussi de la « vie bonne » et de la vulnérabilité, etc.

La personne recrutée aura également pour tâche cruciale d’articuler cette analyse conceptuelle critique, de nature philosophique, à une analyse de l’action des pouvoirs publics belges en matière de handicap, qui prendra en compte les questions de justice, de protection sociale, d’allocations, de risque, etc. Dans sa dimension prospective, cette analyse débouchera sur des propositions destinées à alimenter le débat public.

Responsabilités

La personne recrutée sera amenée à :

- travailler avec une équipe de chercheur.e.s seniors et juniors ;

- s’approprier la littérature scientifique et la documentation relative aux champs de l’autonomie et du handicap ;

- témoigner d’une forte ouverture interdisciplinaire, puisqu’elle mènera des recherches à la croisée de la philosophie et des sciences sociales et juridiques, tout en se réappropriant les données déjà produites dans le cadre de ce projet collectif ;

- participer activement aux réunions d’équipes, séminaires et journées d’études qui seront organisés dans le cadre de la recherche ;

- participer à l’organisation d’événements scientifiques ;

- disséminer les résultats du projet par des articles, communications, conférences, articles de vulgarisation, interventions dans le débat public, tout en contribuant à la direction d’un ouvrage collectif de synthèse des résultats du projet.

Profil recherché

De manière générale, les candidat.e.s pour ce poste feront preuve d’un intérêt particulier pour la recherche et la thématique du projet « AutonomiCap ». Les candidat.e.s manifesteront également une ouverture interdisciplinaire et le souhait d’insérer leurs recherches dans une dynamique collective, aussi attentive à la qualité scientifique du projet qu’à sa dimension humaine, ce qui implique une présence régulière sur le site de l’USL-B.

Les candidat.e.s devront également :

- posséder, à la date de recrutement, le titre de docteur.e en philosophie ou en sciences sociales et politiques ou en sciences juridiques ;

- faire état d’au moins trois publications scientifiques reconnues ;

- faire preuve d’aptitudes à organiser le travail en équipe ;

- témoigner d’une capacité à coordonner la rédaction d’un ouvrage collectif et à en assurer le travail éditorial ;

- avoir de l’expérience dans l’organisation de séminaires et conférences ;

- avoir une excellente maîtrise orale et écrite du français et une excellente maîtrise (au moins passive) de l’anglais ; une connaissance du néerlandais est un atout.

Comment postuler ?

Les candidatures sont à adresser par courrier électronique, à Valérie Aucouturier (valerie.aucouturier@usaintlouis.be) et Yannick Vanderborght (yannick.vanderborght@usaintlouis.be).

Les candidatures sont à transmettre pour le 15 février 2021 à 12h00 au plus tard.

Les candidat.e.s présélectionné.e.s seront auditionnés dans le courant du mois suivant.

Toute candidature comprendra, en un seul envoi :

un curriculum vitae ;

une liste de publications. Le/la candidat.e joindra au dossier ses publications (maximum 3) jugées les plus importantes ;

une lettre de motivation détaillant comment le/la candidat.e rencontre les exigences du poste, de maximum 2 pages ;

le manuscrit de la thèse, accompagné, le cas échéant, du rapport de soutenance ;

le nom et les coordonnées de deux personnes de référence susceptibles d’être contactées par nos soins.

Des renseignements complémentaires, notamment concernant le type de questions concrètes qui pourront être abordées par la personne recrutée, ainsi que le projet complet de la recherche, peuvent être obtenus auprès de Valérie Aucouturier et Yannick Vanderborght. Merci d’indiquer clairement « AutonomiCap » en objet de tout courriel à cette fin.

Les personnes intéressées sont invitées à consulter le site du projet : https://autonomicap-usaintlouis.org/